Partie 3 : Configuration du DAG sur Exchange 2013

Configuration de la haute disponibilité

 

Mise en place du DAG

Introduction

 

Ce système de haute disponibilité améliore et remplace les systèmes de haute disponibilité existant sous Exchange 2007, CCR et SCR. Il a été mis en place depuis Exchange 2013 et il l’ait actuellement pour la version 2013.

La haute disponibilité est maintenant gérée au niveau de la base de données et non plus au niveau du groupe de stockage.

Le DAG permet de répliquer une base de données sur plusieurs serveurs Mailbox, à condition qu’ils fassent parti du DAG en question. La taille maximale d’un DAG est de 16 serveurs Mailbox de réplication.

Il faut que l’ensemble des serveurs Mailbox fonctionnent avec le même système d’exploitation.

Prérequis

 

Le cluster de mailbox  nécessite d’avoir un « Témoin » dans le cas où le nombre de serveur Mailbox soit paire.  Le témoin est situé en dehors du DAG. Concrètement le témoin est un serveur de fichier généralement où le fichier de configuration du cluster est stocké sur celui-ci. Il est partagé au groupe d’utilisateur Exchange « Exchange Trusted Subsystem ». Lors d’un arrêt d’une machine Mailbox du cluster, plusieurs des serveurs de réplications vont envoyer une requête à destination du serveur Témoin afin de  « checker » le fichier de configuration du cluster. Le premier qui arrive au témoin récupère le « lead » de la machine devenu inacessible.

Dans notre cas, nous allons installer le témoin sur un serveur CAS.

Il faut ajouter au groupe Exchange Trusted Subsystem le groupe Administrateur Local afin qu’il puisse avoir les droits pour interagir et créer le fichier partagé lors de la mise en place du DAG.

Topologie logique DAG :

dag

Installation avec l’interface EAC

Après avoir créé un dossier partagé FSW sur le serveur CAS01, se placer dans la rubrique Server de l’EAC puis « Database Availability Group » et enfin le petit bouton « + » puis compléter comme ci-joint :

dag

Ensuite, ll faut choisir l’ensemble des serveurs de boîtes aux lettres qui vont participer au DAG :

dag

L’assistant valide l’ajout des deux serveurs

dag

Voici l’objet computer du DAG crée dans l’AD :

 

dag

 

dag

Le groupe de réseau a été créé automatiquement, comportant le ou les sous-réseaux des serveurs membres du DAG. Dans notre cas j’ai configuré sur les 2 serveurs mailboxs, 2 cartes ethernet.

dag

On ajoute alors les 2 réseaux du DAG, le LAN et le réseau de réplication :

 

dag

dag

 

dag

 

dag

 

A présent nous allons créer les copies des bases de données qui serviront de réplicas aux boîtes aux lettres.

dag

 

dag

 

dag

Nous constatons qu’un des réplicas est « Mounted », c’est celui qui est actif, alors que l’autre est « Healthy », c’est celui qui est passif et qui se synchronise avec la banque active.

dag

 

dag

 

dag

Faite une simulation de panne de l’un de vos serveur de base de données. Vous verrez que si vous vous connectez avec un client outlook depuis un compte utilisateurs ayant sa boîte aux lettres hébergé sur le serveur mailbox qui est en panne, il aura toujours accès à ses mails.

 

dag

 

Le système de haute disponibilité des données sur Exchange est vraiment efficace et évite d’utiliser une baie de disque partagée et d’une infrastructure de clustering complexe.

7 commentaires

  • Koua dit :

    tres bon cours

    bonne continuation

  • Paul dit :

    Bonjour,

    Merci pour ces tutos détaillées cependant j’ai quelques questions :

    – quelle est la différence entre Haute disponibilité et résilience ?
    – pour pouvoir bénéficier de la Haute disponibilité doit-on avoir une version Windows 2012 Enterprise ? ou la version Windows 2012 Standard est suffisante ?

    Je vous pose toutes ces questions car moi et mon collègue on est en train de monter un cahier des charges pour le changement du système de messagerie de notre association et on pense se tourner vers Exchange 2013 Standard mais on veut avoir de la haute disponibilité (2 serveurs – si un tombe en panne l’autre prends le relais)

    Merci encore pour vos explications dans les 3 articles, très claires …même si je ne suis pas un expert Exchange j’arrive a peu près a suivre 😉

    En attendant de vous lire – cordialement

    Paul

  • Laurent dit :

    bonjour,

    Est-ce qu’il y a des restrictions au niveau des temps de latence dans le DAG? peut-on le faire entre 2 pays (europe / Afrique) avec un minimum de 250ms.
    Cette technologie est-elle adaptée pour de la synchronisation de serveurs exchange (la réplication, même asynchone, est le vrai besoin) ?
    Merci,

  • Matt dit :

    Bonjour,

    Merci pour vos articles, et pour vos partages de connaissances.
    Peux on mettre en place de la haute disponibilité sur une installation Standalone existante. Ajouter de nouveaux serveurs avec le rôle Mailbox et ensuite déplacer le rôle CAS sur d’autres serveurs ? En gros migrer de standalone vers le modulaire?

    Merci

    • Nicolas dit :

      @matt

      Oui tu peux installer à côté d’autres serveurs Exchange 2013 par exemple 2 CAS et 2 MAILBOX (en DAG) et ensuite de basculer les BAL des utilisateurs vers le DAG.

      Nicolas.

  • Rémy dit :

    Dans ce tuto, tu ne préconfigure pas l’Objet CNO du Dag (compte Ordinateur désactivé + permissions Accès Total au groupe Exch. trusted SubSystem). Dans mon cas, si je ne préconfigure pas ce compte, l’ajout du premier serveur dans le DAG echoue.
    http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff367878(v=exchg.150).aspx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *